A sample text widget

Etiam pulvinar consectetur dolor sed malesuada. Ut convallis euismod dolor nec pretium. Nunc ut tristique massa.

Nam sodales mi vitae dolor ullamcorper et vulputate enim accumsan. Morbi orci magna, tincidunt vitae molestie nec, molestie at mi. Nulla nulla lorem, suscipit in posuere in, interdum non magna.

le lundi, 12 juillet 2010 à 08:00

Passau – Les invités surprises

C’est donc à Passau que nous terminions notre passage en Allemagne. Après une nuit de camping et en raison de l’alerte de crue, nous cherchions à nous loger via un des réseaux d’hébergement internet. Une fois n’est pas coutume, ce jour-là nous avons reçu rapidement plusieurs réponses positives et avons finalement atterri chez Bianca et Reda, des étudiants respectivement en économie et hautes études internationales. Deux jours et deux repas très sympas en leur compagnie plus tard, nous avons comme prévu fait nos bagages et nous nous apprêtions à partir. C’est en ouvrant la porte que nous avons découvert que le Danube avait quitté son lit et s’était invité jusque devant la porte de l’immeuble.

Un matin en ouvrant la porte, ce sont les indondations qui se sont invitées.

Passau, appelée la petite Venise allemande, est au confluant de trois rivières: l’Inn,le Danube et l’Ilz. Régulièrement au printemps, en raison de la fonte des neiges, le débit de l’Inn prend de telles ampleurs qu’il fait barrage à l’écoulement du Danube et ce dernier de l’Ilz, provoquant des crues parfois très impressionnantes, tel qu’en 2002.

Nous avons vu que les habitants y sont habitués et au fur et à mesure que le niveau d’alerte de crue augmentait, les mesures appropriés étaient rapidement prises pour préserver les habitations des inondations. Des baches et des sacs de sables sont posés devant les portes et les entrées afin d’éviter que la boue s’infiltre partout. Des passerelles sont montées pour permettre le passage des habitants… et des badauds curieux. Les habitants les plus exposés sont évacués. Les voitures sont déplacées, si possible. Puis on attend. Attend de voir jusqu’où l’eau va monter. Puis on attend, qu’elle redescende jusqu’à un niveau qui permet de reprendre le cours des choses.

Et nous, ben nous avons attendus aussi. Et Bianca nous a gentiment offert l’hospitalité pour une nuit de plus, le temps qu’on puisse resortir de là et reprendre le chemin du Danube. Chemin qui certainement devait être inondé à l’heure où nous étions.

Reda, métis allemand et algérien, nous expliqua la raison de la loi d’hospitalité du désert, tel qu’il la connait de l’Algérie. « Si tu vis dans le désert, tu te dois d’accueillir le voyageur. Même si c’est ton ennemi. Car dans le désert, personne ne survit longtemps sans abri. Dans cette famille, tu pourras rester en tous cas 3 jours, nourri et logé. Et au bout de trois jours, on te demandera d’aller chercher de l’eau. Une manière de te montrer qu’après 3 jours, tu fais parti de la famille et que tu dois participer aux tâches quotidiennes. C’est aussi une manière de tester tes intentions ».

Etre hébergé ainsi demande une certaine humilité. Est-ce le fait d’avoir été jeté dehors d’un camping qui nous fait sentir une certaine vulnérabilité de notre équipage? Pouvoir être invité est tellement précieux pour nous, qui normalement avons tout ce qu’il nous faut dans notre vie en Suisse. Pouvoir se laver, manger chaud, dormir à l’abri. Nous essayons ainsi toujours de redonner quelque chose en échange. La plupart du temps sous la forme d’un repas mitonné avec attention. Et pourtant nous savons que nous leurs serons toujours redevables.

Your browser could not include this object

1 comment to Passau – Les invités surprises

  • Salut à vous 5,
    quel plaisir de lire vos péripéties… Quelle aventure extraordinaire.
    J’admire votre motivation, votre courage et vos projets.
    La lecture de votre récit de voyage est toujours aussi sympa et intéressante. Les photos sont superbes.
    Bonne continuation à vous 5, bises.
    Marc

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>